L'aérodrome d'Aspres sur Buëch menacé de fermeture

 

Le 16 octobre 2007, lors d'une réunion plénière, le Conseil Général des Hautes Alpes a signé une convention avec la société SOLAR EUROMED pour construire dans le département un énorme complexe industriel.

 

Il s'agirait d'une centrale solaire à concentration de grande puissance, qui aurait besoin d'une surface de 50 ha. Le site principal envisagé pour cette implantation est la plateforme du Chevalet, en lieu et place de l'actuel aérodrome d'Aspres sur Buëch (LFNJ).

 

La plateforme de Chevalet, qui trader au maroc abrite l'aérodrome depuis sa création en 1930, appartient au Conseil Général des Hautes Alpes depuis 2 ans, dans le cadre de la décentralisation. Le Conseil Général s'était engagé à faciliter le développement des activités aériennes dans le département, dans le cadre du pôle d'excellence rurale EXCELL'AIR, et menait nombre ouvrir compte forex d'actions concrètes en ce sens.

 

Aérodrome d'Aspres

Aérodrome d'Aspres sur Buëch

 

L'étude préalable de ce projet de complexe industriel a été menée dans le plus grand secret depuis ouvrir un compte forex plus d'un an par certains membres du Conseil Général, et n'a été porté à la connaissance des autres conseillers généraux et du public que le 18 septembre dernier.

 

Les usagers et les riverains de l'aérodrome ont immédiatement réagi en demandant pourquoi cette centrale devait s'installer précisément sur la plateforme de Chevalet à la place d'activités existantes et en développement. Ils se sont organisés en comité de défense, car si le Conseil Général des Hautes Alpes privilégiait l'implantation ce projet de centrale sur le plateau de Chevalet, le terrain d'aviation d'Aspres sur Buëch serait définitivement condamné.

 

Le 16 octobre, le directeur de SOLAR EUROMED a présenté en séance plénière du Conseil Général son projet, son équipe, le financement de l'opération ainsi que le choix du site d'implantation de ce complexe industriel. Une délibération a été mise aux voix, autorisant le Président Auguste Truphème à signer une convention avec la société SOLAR EUROMED. Tous les conseillers généraux l'ont voté, à l'exception de M. Jean-Michel Arnaud (précédent délégué aux aérodromes) qui s'est abstenu.

 

 

L'objectif du comité de défense de l'aérodrome n'est pas de contester le bien-fondé du projet de SOLAR EUROMED ni son installation dans les Hautes Alpes. Mais il doit être sans nul doute possible de trouver un lieu plus approprié, qui ne léserait pas les acteurs actuels et les projets ambitieux qui étaient prévus à court terme sur la plateforme.

 

 

QUAND L'ECOLOGIE POURRAIT TUER L'ECOLOGIE :

 

Sous moins d'un an, trois entités aéronautiques doivent s'installer sur l'aérodrome, afin de développer des projets d'aviation écologique, silencieuse et propre, s'inscrivant directement dans une démarche innovante de développement durable et de respect de l'environnement. Ces projets très prometteurs et extrêmement valorisants pour le département sont soutenus par le pôle de compétitivité PEGASE, le Ministère de la Recherche, le pôle d'excellence rurale EXCELL'AIR et le Conseil Général des Hautes Alpes. Ils prévoient de générer 70 emplois à plein temps sous 5 ans.

 

-> Cliquez ici pour plus d'informations sur les projets d'aviation écologique

 

 

Le choix d'un autre site que l'aérodrome de Chevalet pour implanter le complexe industriel de SOLAR EUROMED permettrait de développer les deux activités : la centrale solaire   ET   les entreprises développant ce concept innovant d'aviation écologique. Cela permettrait en outre de conserver les aéro-clubs et les écoles de pilotage basés sur cette plateforme, qui depuis de nombreuses années participent à l'attrait touristique de la vallée et font connaître Aspres sur Buëch dans le monde entier.

 

Le comité de défense de l'aérodrome mène des actions pour que le Conseil Général des Hautes Alpes, soucieux de préserver et de développer des activités génératrices d'emploi et véhiculant des valeurs environnementtales fortes, prenne bien en compte toutes ces données et aboutisse à des solutions satisfaisantes pour tous les acteurs.

 

Toutes les suggestions sont les bienvenues. N'hésitez pas à contacter le comité de défense de l'aérodrome à l'adresse suivante : help@sauvonsaspres.eu

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

NEWS *** NEWS *** NEWS

 

- Un excellent résumé de la situation dans l'article de la revue PILOTES (Nov-Dec 2007).

 

- Article du Dauphiné Libéré du 31/10/2007 : présentation du projet de SOLAR EUROMED au Ministère de l'Ecologie. D'après le rédacteur de l'article, ce projet de centrale solaire comporte plusieurs points essentiels non résolus :

-> le prix de rachat du kWh par EDF est de 30 centimes d'euros. Solar Euromed aurait besoin d'un prix de 50 centimes d'euros pour pouvoir équilibrer son opération, sinon ce ne serait pas rentable.

-> la capacité de production d'une telle unité privée est limitée en France à 12 MW. Solar Euromed voudrait faire changer la législation française pour atteindre 20 MW.

-> les volumes horaires seraient limités à 1500 h. Solar Euromed aurait besoin du double et là aussi il faudrait une décision de l'Etat.

De plus, cette technique de production d'électricité n'existant pas en France, il semblerait qu'il soit nécessaire de modifier la loi pour qu'elle soit introduite dans les dispositifs réglementaires.

 

- Communication officielle du Conseil Général des Hautes Alpes : dépêche AFP du 18/10/2007

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

PETITION :

 

Pour ceux qui s'opposent à la fermeture de cet aérodrome, une pétition peut être signée en ligne à cette adresse : cliquez ici et suivez les indications.

 

Si vous souhaitez savoir combien de personnes ont déjà signé cette pétition, en ligne depuis le mardi 2 octobre 2007, chaque personne ne pouvant signer qu'une seule fois, cliquez là. Impressionnant, n'est-ce pas ? L'aérodrome d'Aspres sur Buëch est connu dans le monde entier, car il bénéficie de conditions aérologiques exceptionnelles. Aussi les signatures contre sa fermeture proviennent de tous les pays.

 

UN GRAND MERCI POUR VOTRE VISITE ET POUR VOTRE SOUTIEN

 

 

 

Le comité de soutien de l'aérodrome d'Aspres sur Buëch

help@sauvonsaspres.eu

 

Mise à jour du site : 11 novembre 2007